INTERCULTURAL

RENESENS RENESENS

Nouveauté

Nouveauté INTERCULTURAL Expand

Intercultural - RENESENS


L'album hommage

-

En téléchargement uniquement

Plus de détails

En téléchargement uniquement

10,00 €

TTC

Livraison: 48/72h

Ecouter l'album INTERCULTURAL de RENESENS

Ce CD est un véritable chef d’œuvre comme on en aimerait voir paraître plus souvent de la part des artistes de notre île. Le groupe Renésens nous fait voyager et nous ouvre les chemins du métissage culturel. Un mariage réussi entre La Réunion et la Bretagne, entre cornemuse, biniou, roulèr, kayamb... Ce mélange de cultures, de sonorités nous plonge au cœur de notre histoire et dévoile toutes nos richesses, nos coutumes, nos traditions. Ces chansons sont une invitation au voyage, à la découverte. Des textes très poétiques, vivants, captivants, émouvants même, qui ont un sens profond avec quelques fois un parfum d’humour très appréciable.

Renésens garde plus que jamais sa ligne culturelle. Une musique porteuse de messages forts et d’espoir, des textes engagés, un métissage réussi. La chanson “Hymne à Damien” nous rappelle qu’il y a trois ans, un zenfan la Rényon, un musicien de talent, un chanteur d’une grande classe s’en allait en pleine jeunesse, dans un tragique accident à Madagascar. Damien Aupiais n’est plus là, mais il chante et joue toujours pour nous. On retrouve ainsi sur cet album 7 morceaux qu’il avait enregistrés en 2005 juste avant sa mort, où la cornemuse irlandaise, son instrument préféré, résonne dans les différentes chansons. Un CD pour ne pas oublier Damien, son implication sans faille au sein du groupe Renésens, pour la promotion de la musique kréoloceltique, pour notre histoire. « Damien aurait mérité une reconnaissance beaucoup plus franche de ses dons artistiques exceptionnels et de son identité métissée. Désormais, le droit à la reconnaissance culturelle régionale, qu’il défendait sans concession, comme son illustre ancêtre familial, le missionnaire Francis Aupiais, reste plus que jamais l’objectif de Renésens ».

Hommage émouvant, en chanson, à Damien, hommage également à des passeurs de mémoire oubliés comme Maxime Laope, Gramoune Baba, Lo Rwa Kaf, Sylvio Ravina... Oubli pa zot. Un CD pour danser, pour faire la fête également, avec des ségas typiques comme “Lès à li don”, “Tansion ti conné pa” et “Mi don’ kalou” joué par André Maillot au banjo (71 ans). On se laisse entraîner facilement dans la danse, et Toutou, quel talent ! Et dire qu’il a attendu toutes ces années pour connaître enfin sa première scène grâce à Renésens...

“Intercultural” bénéficie d’un son de qualité réalisé par François Noukiama, un musicien d’expérience. Ce CD restera comme un des meilleurs produits de Renésens où l’on retrouve de la force dans les textes, les valeurs d’unité réunionnaise, de partage, de solidarité et des messages nous invitant à prendre conscience de nos richesses culturelles, à les faire vivre, à travailler ensemble pour le respect de notre identité réunionnaise.

Ce CD sorti juste après le 10 mai représente tout un symbole pour la famille de Dominique Aupiais, pour toute la grande famille du groupe Renésens qui continue aujourd’hui à faire vivre la mémoire de Damien.
Damien qui mérite bien une reconnaissance communale et régionale...

Armand Bernard

Nombre de titres16
FormatMP3
FormatFLAC 24 bits
Année de production2008
RENESENS
RENESENS

Renésens est un groupe de musique créoloceltique originaire de Sainte-Suzanne, commune du nord-est de La Réunion. Il voit le jour en 1998 à l'occasion du 150e anniversaire de l'abolition de l'esclavage sur l'île. Renésens arrive dans la 3ème vague de la mouvance "Maloya Fusion" après l'électrisation dans les années 70 et le Malogae du début des années 1990. Le Maloya Celtique de Renésens constitue donc depuis 1998 une originalité remarquable en fusionnant les rythmes et les thèmes du maloya avec les instruments celtiques le tout tinté de sonorités modernes. Cette particularité, unique au monde, inspirent aux membres fondateurs le néologisme "créoloceltique" pour qualifier leur musique.


Ce mariage innovant trouve ses racines dans l’amour qu’éprouve Dominique Aupiais, initiateur du groupe, pour les cultures bretonnes et réunionnaises, cette Bretagne qui l’a vu naître et La Réunion, la terre de son épouse, où il réside et y a fondé sa famille. Renésens est avant tout une structure familiale. Dominique Aupiais était entouré de ses trois fils, Paolo l'ainé, Morgan le benjamin et Damien le cadet, avant qu'un tragique accident lui ôte la vie. Le nom Renésens vient de l’écriture en créole du lieu-dit la Renaissance à Sainte-Suzanne, un petit village rural où vit encore actuellement la famille Aupiais. 


La première production de Renésens s’intitule Nou lé pa plus nou lé pa moin. C’est lui qui leur vaudra une invitation au Festival Interceltique de Lorient en 1999, le plus important festival de musiques traditionnelles d’Europe. En 2000 sort l'album Maloya Breizh. Il connaît un succès inattendu avec son titre Moin lé pa ek sa. Si Renésens possède une double identité, réunionnaise et bretonne, le groupe ne se contente pas de métisser les musiques de ses deux patries, les instruments sont divers ainsi que les influences : country blues, ragga, reggae, funk. Le titre Maloya Breizh plante le décor « créolo-celtique » et définit le style musical de Renésens : une prédominance d’instruments bretons et réunionnais, sur des musiques inspirées d'airs traditionnels des deux régions, titres composés en grande majorité par Dominique Aupiais, également auteur des textes, en créole et en français.


En 2005, un malheur frappe de plein fouet la famille Aupiais. Le groupe est victime d’un accident de taxi alors qu’il se rendait à un festival de musique organisé à Nosy Bé (Madagascar). Le 10 mai 2005 Damien Aupiais, chanteur charismatique du groupe et instrumentiste talentueux, perd la vie tandis que son plus jeune frère Morgan est gravement blessé. Malgré tout, le groupe survit à cette tragédie et Renésens marque son retour avec l’album Intercultural en 2008 dont quelques titres avaient été enregistrés par Damien et sur lesquels il joue parfois de la cornemuse. Morgan officie désormais en tant que chanteur lead et prend le relais à la cornemuse.


Quelques mois suffisent au groupe pour refaire surface et honorer deux concerts en première partie de l'artiste breton Denez Prigent. Ce drame inspire au groupe plusieurs chansons dont l'une, Oubli pa zot rendant hommage aux grands noms de la musique réunionnaise disparus.


De 2009 à 2011, Renésens participe à trois reprises au Festival médiéval de Blanche Couronne. De cette expérience découle un nouvel album Amazin Kelt qui sort en 2012. Celui-ci est davantage orienté vers la musique celtique traditionnelle mais se permet quelques expérimentations plus modernes. Parallèlement le groupe tourne en 2011 son premier clip vidéo pour le titre Oubli pa zot, chanson hautement symbolique pour Renésens.


2018 c’est le renouveau musical initié à l’occasion du 20e anniversaire du groupe et du bicentenaire de la naissance du poète créolo-breton Leconte de Lisle. Le groupe se produit plusieurs fois dans l’île et en Bretagne. Il en découle deux albums : KréoloceltiK, déjà 20 ans et en 2019, la mise en musique de poèmes de Leconte de Lisle.

Donnez votre avis

INTERCULTURAL

INTERCULTURAL

Accepter Site utilisant des cookies