PEVAR

GWENAEL KERLEO GWENAEL KERLEO

Nouveauté

Exclusivité web ! Pevar - Couverture CD

Pevar - Gwenaël Kerléo


Pour cette création, la jeune femme s’est entourée de six talentueux musiciens de la génération montante des artistes bretons

-

En téléchargement au format Mp3 et FLAC

Plus de détails

10,00 €

TTC

Livraison: 48/72h

Ecouter l'album PEVAR de GWENAEL KERLEO

« Virtuose de la harpe celtique, compositrice et chanteuse en langue bretonne, Gwenaël Kerléo nous offre dans ce quatrième opus un nouveau répertoire de compositions originales mêlant tradition celte et improvisation jazz.

Pour cette création, la jeune femme s’est entourée de six talentueux musiciens de la génération montante des artistes bretons.

De cette rencontre est née une musique vivante, alternant des moments magiques où chacun retient son souffle pour apprécier les subtiles harmonies de la harpe et des moments de complicité et d’échanges, où chaque instrument trouve sa place et s’exprime sans retenue. Accordéon, uilleann pipes, guitare et batterie s’emparent à merveille des thèmes délicatement amenés par la harpe et les développent avec enthousiasme, fougue et générosité »


-

FormatFLAC 24 bits
FormatMP3
FormatMP3
FormatFLAC 24 bits
GWENAEL KERLEO
GWENAEL KERLEO - Crédit photo Eric Legret


Gwenaël Kerléo, harpiste et chanteuse bretonne naît en 1975 en Côte d’Ivoire où elle passe les deux premières années de sa vie. De retour en Bretagne, dans sa ville de Brest, elle découvre le son de la harpe celtique grâce aux albums d’Alan Stivell mais aussi grâce à son institutrice de CP qui apporte un jour sa harpe en classe. C'est alors que Gwenaël Kerléo décide de démarrer l'étude de la harpe celtique. A 9 ans, elle prend ses premiers cours avec Hervé Queffeleant (du groupe Triskell). Celui-ci lui enseigne la harpe de façon orale, accordant une place importante à la composition et à l’improvisation. Faisant preuve d'une grande sensibilité musicale, Gwenaël Kerléo est dirigée vers un collège à horaires aménagés musique (CHAM) qui lui permet de consacrer tous ses après-midi à l’étude de son instrument. Elle intègre alors l’Ecole Nationale de Musique de Brest et poursuit ses études de harpe avec Muriel Chamard-Bois. Elle s’initie également au piano, violon, accordéon, harpe classique et Kora (harpe africaine) mais reste fidèle à son premier instrument, la harpe celtique.

En 1992, Gwenaël Kerléo obtient un Premier Prix du Conservatoire de Brest avec mention "Très bien". Souhaitant poursuivre l’étude de son instrument, elle participe à de nombreux stages auprès de Katrien Delavier, Kristen Noguès et Janett Harbison. Elle forme avec une amie violoniste le duo "An Delenn" et représente la Bretagne à Paris, dans le cadre de la finale des "Jeunesses Musicales de France". Le baccalauréat scientifique en poche, Gwenaël Kerléo s’inscrit dans une école d’infirmière et obtient son diplôme d'Etat. Elle poursuit ses études en faculté de Psychologie (Deug puis Licence) afin d'enrichir sa formation et s'orienter vers la musicothérapie. Elle n’exercera pourtant pas ce métier, préférant se consacrer entièrement à son instrument.

Nourrie d'airs traditionnels de Bretagne et d'Irlande et forte d'une solide formation musicale, la jeune femme cherche très vite à se constituer son propre répertoire et enregistre en 1994 une cassette dans laquelle on découvre les premières compositions de la harpiste aux côtés de mélodies traditionnelles. Deux ans plus tard, en 1996, elle sort son premier album "Terre Celte" constitué uniquement de ses compositions. La harpe celtique est alors accompagnée du violon, de la flûte traversière en bois et de la cornemuse écossaise. "Terre Celte" est très bien accueilli par le public et par la presse. Une émission est consacrée à l'artiste sur France Musiques.

Avide de nouvelles expériences musicales, Gwenaël Kerléo rencontre des musiciens issus du milieu jazz et marie le son de sa harpe aux improvisations du saxophone, de l’accordéon chromatique, de la guitare acoustique et des percussions. De cette rencontre nait l'album "Chemin de Brume" qui sort en 2000. Les concerts se font alors plus nombreux et sont l’occasion pour la jeune femme de séduire un nouveau public en particulier le public italien pour lequel elle joue régulièrement. Cet album marque un tournant dans la carrière de l’artiste qui choisit de devenir professionnelle. Souhaitant gérer elle-même sa carrière, elle crée sa propre société de production de disques et de vente de spectacles.

En 2005, Gwenaël Kerléo entame une collaboration avec le conteur Jean-Marc Derouen et l’accompagne dans un spectacle intitulé "Chemins de femmes". Ils donnent toujours actuellement différents spectacles de contes pour petits et grands. Elle forme également un duo avec le violoncelliste Patrick Langot alors soliste de l’ensemble Matheus (plusieurs fois nominé aux Victoires de la Musique) et adapte "Yelen" pour le duo harpe-violoncelle. Elle consacre également du temps à l'apprentissage de la langue bretonne et suit une formation intensive de 6 mois auprès de l'organisme STUMDI.

Après une troisième maternité en 2007, l'artiste multiplie les rencontres musicales et rassemble autour d'elle quelques-uns des meilleurs musiciens de la nouvelle scène bretonne : Loig Troël (accordéon), Yvon Molard (batterie), Kevin Camus (uilleann pipe), Shane Lestideau (violon), Franck Fagon (clarinette) et Yann Queffeleant (guitare). L'album "Pevar" sort en 2009. Dans ce quatrième album, on redécouvre l'univers de la jeune femme qui se colore ici d'une intensité toute nouvelle. Avec cet album, Gwenaël Kerléo n'est plus simplement harpiste mais aussi chanteuse en langue bretonne. Elle est invitée à Tokyo pour fêter la Saint Yves avec l'association des bretons du Japon et se produit en grande formation en Bretagne au festival de Cornouaille ainsi qu'au festival des Vieilles Charrues.

En 2010, l'artiste fête ses 15 ans de scène et publie pour l'occasion l'album "Retour en Terre celte" qui compile les plus beaux morceaux de ses premiers albums. Toujours très appréciée du public étranger, elle se produit à nouveau en Russie en Slovaquie et en Pologne et apparaît sur des compilations canadiennes et italiennes.

Plus connue pour sa musique instrumentale, Gwenael Kerleo se lance le défi de réaliser un album exclusivement de chansons. N'écrivant pas ses textes, elle entame une collaboration avec les auteurs Serge Cabon et Jean-Paul Kerrmarec pour des textes en français, Louis-Jacques Suignard pour des textes en breton et en anglais ainsi que Gareth Harris. Ce travail aboutit à la réalisation de l'album "Quai N°7" sur lequel interviennent plusieurs musiciens de "Pevar" : Kevin Camus (uilleann pipes), Yvon Molard (percussions), Yann Quefféléant (guitare) ainsi que de nouveaux partenaires musicaux : Jérôme Le Tareau (flûte traversière en bois) et Mathilde Chevrel (violoncelle). L'album sort au printemps 2012. La même année, l'artiste se produit au Paraguay dans le cadre du Festival Mundial del Arpa ainsi qu'en Belgique au Brussels Harp Festival.

En septembre 2012, Gwenaël Kerléo fait la rencontre de deux artistes habitant comme elle dans les Monts d'Arrée : Yann Cortella, batteur, bassiste, programmateur machines et claviers, il est un ancien membre du groupe Indochine et a travaillé auprès de Bashung, Higelin, Fontaine, etc. Marielle Hervé, choriste auprès d'artistes internationaux comme Robbie Wiliams, Phil Collins, George Benson, Jonnhy Halliday, Cabrel, Pagny, elle est aussi l'une des compositrices de la comédie musicale "Le Roi Soleil". Ensemble et avec l'aide de Yann Hergoualc'h, auteur de textes en breton, ils décident de créer un album de musique électro-world très éloigné du répertoire habituel de Gwenaël Kerléo. Avant même la sortie de l'album prévue en avril 2014, le groupe ARNEO se produit au festival Interceltique de Lorient sur la scène du grand théâtre, ainsi qu'à Ploërmel (Imaginaires de Brocéliande), Bénodet (Butte du Fort) et Fouesnant (salle l'Archipel).

2014 marquera l'anniversaire des 20 ans de carrière de Gwenaël Kerléo, son premier album "Tir Na Nog" étant enregistré en 1994.

Donnez votre avis

YELEN

Yelen - Gwenaël Kerléo


Yelen est une œuvre ample. Composée pour la harpe celtique par Gwenaël Kerléo, elle se déroule en trois tableaux. 

-

En téléchargement au format Mp3 et FLAC

Accepter Site utilisant des cookies